Traduction professionnelle

Il y a beaucoup de choses que l’on pourrait comprendre par le terme traduction professionnelle. Elle s’est associée à la traduction de textes qui pourraient apparaître dans des ouvrages de référence, remplis à ras bord de langage technique et destinés à un public limité et spécifique.

Les textes qui entrent dans cette catégorie sont :

  • Documents techniques dans les domaines de l’ingénierie, des télécommunications et de l’architecture.
  • Guides d’utilisation, manuels, livrets d’instructions et catalogues.
  • Présentations PowerPoint®.
  • Sites Web.
  • Documents pharmaceutiques et médicaux.
  • Documents de publicité et de marketing.

Le traducteur expert

La traduction de ce type de documents est une tâche risquée et complexe étant donné que chaque secteur possède son propre langage hautement spécialisé, qui comprend une terminologie différente et même un ensemble de règles différentes en matière de style et de formulation. C’est pourquoi on fait appel à des traducteurs experts. Si l’expertise se veut avant tout juridique on a plutôt tendance à se diriger vers un traducteur expert assermenté qui sera une garantie dans le domaine.

Nous sommes conscients de l’importance et de la responsabilité qui vont de pair avec une connaissance approfondie d’un secteur, et c’est pourquoi nous savons qu’un traducteur, aussi compétent soit-il, ne peut être un spécialiste dans tous les domaines. La traduction d’un texte architectural, d’une brochure pharmaceutique ou d’un catalogue scientifique nécessite des compétences et des expériences différentes. Toutes ces commandes sont donc réalisées par un traducteur technique natif de la langue et spécialiste dans le domaine.

Le professionnel auquel le travail est assigné doit posséder une expertise et une parfaite maîtrise d’un domaine et, si possible, travailler avec un spécialiste du secteur afin d’effectuer la traduction appropriée.

La traduction automatique

Bien que les logiciels de traduction aient énormément évolué au fil des ans, les meilleurs logiciels produisent toujours des traductions qui présentent un taux d’erreur élevé et un langage qui semble biaisé ou inapproprié par rapport au contexte ou au public visé par l’original. Il existe plusieurs obstacles informationnels et algorithmiques fondamentaux à la production de traductions de qualité professionnelle par ordinateur qui existeront dans un avenir prévisible :

Le langage humain est imprécis, de sorte que l’usage correct des mots peut varier considérablement selon le contexte et l’intention.

Les mots et les expressions n’ont souvent pas d’équivalent exact dans d’autres langues, de sorte qu’une connaissance symbolique du sens et des conventions stylistiques est souvent nécessaire pour reformuler correctement dans une langue la manière dont un concept est exprimé dans une autre.

Le langage humain a souvent plusieurs niveaux ou couches de signification qui exigent beaucoup d’expérience de vie pour être compris. Il est également nécessaire de savoir comment exprimer correctement ce sens dans des langues créées par des cultures différentes avec des coutumes, des valeurs et des conventions différentes avant qu’une traduction puisse être effectuée correctement.

Les langues présentent souvent des différences majeures dans les conventions stylistiques et syntaxiques, et elles doivent se refléter dans les phrases et les paragraphes. Cela signifie qu’un traducteur doit créer des correspondances entre de grandes parties du texte original et la traduction, plutôt qu’entre des mots ou des phrases isolés à la fois.