Free Culture

Quand Google aide la police …

ggmapLa police a découvert une plantation de cannabis aux États-Unis, en utilisant Google Earth.
Et on ne parle pas de hasard, ce n’était pas un inspecteur qui le soir en surfant sur le web, chez lui, avec un bon verre, fait cette découverte. Non ! En fait, dans l’Oregon, auxUSA, une équipe d’inspecteurs  spécialisés Google Earth, scrute à longueur de journée le logiciel de Google, en quette de plantations illégales et autres pratiques délictueuses.
Pour le coup ils ont découvert des dizaines de plans alignés parfaitement, un véritable champ en fait … de marijuana.
Après que  les images aient été vérifiées le fermier Curtis Croft aurait été controlé et faisait en fait pousser trois fois de plus de plantes  qu’il a été légalement autorisé à le faire .

Croft est un planteur de marijuana officiel. Il a été agréé pour cultiver de la marijuana à des fins médicales, pour cinq personnes , ce qui équivaut à environ à 30 plantes.
Toutefois , la police aurait  saisi 94 plants lors dune interpellation musclée le mois dernier, suite à quoi Croft a  été mis en accusation pour possession de drogue . Le paradoxe américain dans toute sa splendeur ! Et le comble est bien entendu que les policiers utilisent Google pour déjouer les malfaiteurs !

Mais pas seulement, Google Earth, comme Google Streetview permet à de nombreuses autres personnes de mener des enquêtes, on se rappelle notamment une vidéo publiée au début du mois par Saroo Brierley, un indien qui a voulu  montrer commentil avait utilisé Google Maps pour retrouver ses parents après 25 ans.

Et bien sûr, ce n’est pas la première fois que quelqu’un a été capturé par les caméras de Google, comme notre galerie ci-dessous le montre :

Tagged on: