Free Culture

Cravate, nœud papillon ou lavallière ?

Le choix de la pièce de tissu qui ornera votre cou relève de la plusieurs grande importance pour vous messieurs. S’il détermine votre style, et celui de votre mariage, il vous permettra également de vous accorder à votre future femme.

Si la cravate reste majoritaire pour donner du chic à votre tenue, vous pouvez faire preuve d’originalité en optant pour un nœud papillon ou encore la moins connue lavallière.

Des précisions sur ces trois accessoires.

La classique cravate

Optez pour une cravate en soie ou satin à l’occasion de votre mariage.
Qu’elle soit unie ou rayée, la cravate reste un indémodable. Vous pourrez aussi facilement la reporter pour une autre occasion. Toutefois, les motifs doivent rester en accord avec la couleur et le style de votre chemise.

La cravate blanche ou noire

La cravate noire, unie est chic est sobre. Elle s’allie à une costume traditionnel noir et chemise blanche. Elle se porte facilement dans la vie de tous les jours.
Alors que la cravate blanche se réserve pour les grandes occasions. Elle rappelle ainsi le blanc de la robe de mariée. Accordée à une chemise noire, elle donne un style rétro et peut trouver sa place dans un mariage du même thème. Toute fois ce mélange reste difficile à porter, il est donc à éviter si vous ne souhaitez pas commettre des fautes de goût. La blanche aura davantage sa place dans un costume de même couleur avec un léger dégradé de blanc cassé.

La cravate colorée

La cravate de couleur est devenue un accessoire mode par excellence.
La couleur de votre cravate pourra ainsi s’accorder au mariage dans son ensemble : la décoration de votre mariage, ou le bouquet de la mariée.
Pour 2012, les couleurs tendance sont le bleu, sous toutes ses variantes, et le vert, en petites touches.

  • Cravate rose avec chemise blanche, bleue ciel et costume gris.
  • Cravate rouge avec chemise rose ou blanche.
  • Cravate jaune avec chemise couleur automne (marron) et gris mais proscrit la chemise rose.
  • Cravate bleue avec chemise bleu soit très foncé, soit très clair ou chemise blanche.
  • Cravate verte avec chemise blanche ou verte claire.

Le nœud de cravate

Le nœud de votre cravate doit s’adapter à votre morphologie :

  • Le nœud simple ou « quatre en main » : le plus utilisé
  • Le nœud double simple ou Victoria: un nœud simple doublé
  • Le nœud Windsor, pour les grandes occasions
  • Le demi-Windsor pour les cravates fines
  • Le petit nœud : pour les cravates épaisses et les cols serrés

Le chic nœud papillon

Le nœud papillon a traversé les époques et reste indémodable. Il permet de donner un coté très classique chic à votre costume.

Il est en réalité une forme de nœud de cravate, dont l’apparence rappelle celle d’un papillon. Dans le commerce, vous le trouverez en majorité déjà noué.
Il se décline dans diverses matières et coloris, voir à motifs.
Pour les plus classiques, vous choisirez un nœud papillon en soie ou satin. En revanche, si vous voulez un peu plus d’originalité, vous pouvez choisir de la laine, du cachemire, du cuir, du jean, du coton ou encore du velours.
Ou vous pouvez plus simplement le prendre dans le même tissu que celui de la robe de votre future épouse.

Si vous avez un visage fin, portez un nœud plutôt étroit pour un style décontracté. En revanche, pour un visage rond, il vaut mieux prendre un nœud large.

Le retour de la lavallière

La lavallière est aussi connue sous le nom d’ascot. Elle est désormais très tendance.
Cette pièce de tissu froncée est nouée autour du cou. Nombreuses sont celles qui sont vendues déjà nouées, afin de vous simplifier le travail le jour J.
C’est l’accessoire le plus original. Ainsi, il n’est pas donné à tous de porter avec élégance et grâce, ce type de nœud papillon mêlé au nœud de la cravate.

Elle se porte exclusivement avec un costume trois pièces. Elle s’accorde parfaitement avec la jaquette, mais pas seulement.
Il faut aussi que votre lavallière soit en accord avec la couleur dominante du mariage, ou à défaut, de la robe de votre dulcinée.

Le point fort de la lavallière réside dans le nœud de celle-ci, qui permet de faire bouffer les deux boucles, qui vont ensuite retomber sur votre torse. Ces coques bouffantes vont être maintenues grâce à une perle de nacre.